Entrevue avec Johanie Créative

Entrevue avec Johanie Créative

J’ai eu l’opportunité de rencontrer une femme extraordinaire il y a environ de cela un mois. Comme la plupart des gens, j’ai découvert ses petits biscuits sur Instagram. J’ai tout de suite communiqué avec elle pour une entrevue afin d’en apprendre un peu plus sur elle, et sur son entreprise fleurissante.

Parle-nous un peu de toi. Ce que tu faisais avant Johanie Créative, d’où tu viens, etc.

Je m’appelle Johanie Vigneault (ben non, ‘’Les Biscuits’’ n’est pas mon nom de famille!) et je viens de Sept-Îles. Ça fait maintenant 6 ans que je suis à Montréal et avant ça, j’ai habité deux ans à Québec et un an à Londres. Donc mettons, que ça fait un petit bout que j’ai quitté ma Côte-Nord!

Bricoleuse depuis toujours, j’étais abonné aux revues de scrapbooking, je passais des journées complètes au Omer DeSerres et j’étais très fan des chroniques de Manon aux Saisons de Claudine! J’ai, au fil des années, touché à un peu tout ce qui s’appelle loisirs créatifs soit le dessin, l’aquarelle, le collage, le tissage, la peinture, le tricot, le scrapbooking, la couture, le coloriage, les bijoux, les gâteaux, les cupcakes, les cartes de souhait, name it. Bref, ma passion depuis que je suis petite : fabriquer des trucs cutes.

En plus de tout ça, j’excellais aussi en maths. Donc, à l’école, j’ai toujours priorisé les cours de sciences à l’art dans mon parcours très académique. C’est donc pendant mon baccalauréat en actuariat/mathématiques à Concordia que j’ai pris connaissance que pour pleinement me réaliser, j’allais avoir besoin  d’un domaine où ma créativité allait être mise de l’avant. No joke, c’est un peu mon inscription sur Pinterest qui est à l’origine de mon soudain changement de vie à 180 degrés! De parcourir ce catalogue infini de gens créatifs m’a fait réaliser que TOUT est possible. Même faire du bricolage for a living! Haha!

C’est donc une fois mon diplôme en poche que j’ai décidé de mettre les chiffres de côté et de tenter ma chance dans un domaine créatif. J’ai alors travaillé en événementiel (assistante fleuriste, assistante wedding planner, assistante pâtissière, planificatrice d’événement média, etc.) pendant environ un an et demi et finalement entamé un certificat en création d’entreprise au HEC en septembre 2014, sans toutefois avoir de projet concret en tête.

083

Les biscuits. Quoi de plus réconfortant! Pourquoi t’avoir lancé dans ce type d’entreprise, et comment tes venu l’idée?

C’est sur Pinterest, en navigant pour trouver des inspirations pour divers projets créatifs que je suis tombée sur les biscuits au sucre la première fois. Quand j’étais petite, ma mère était abonnée aux revues Wilton et elle nous confectionnait des gâteaux complètement fous à chacune de nos fêtes, alors mettons que les douilles et le colorant m’étaient quand même assez familiers. Je trouvais ça aussi très cool que ça allie plusieurs de mes skills, la minutie, la créativité et les desserts! (ha!)

Donc à force de voir passer les biscuits, je me suis dit ‘‘J’suis sure que j’suis capable de faire ça moi aussi!’’ et hop j’avais les deux mains dans la farine. Je ne vous cacherai pas que mes premiers étaient loin de ce que je post aujourd’hui, mais déjà, ma deuxième batch était très instagramable! Ensuite, au fil de mes réalisations, ils ont rapidement attiré l’attention. J’ai compris que je détenais quelque chose d’intéressant lorsqu’en publiant des photos sur mes réseaux sociaux, des inconnus commençaient à m’approcher pour des commandes, et ce, avant même que j’aille l’intention d’en faire le commerce. J’ai donc saisi l’opportunité et en septembre 2015 j’ai lancé un mini site web pour répondre aux questions les plus souvent posées. J’ai été la première surprise car ce fut un succès instantané et je fais des biscuits à temps plein depuis!

Comment vont les affaires depuis tes débuts?

Au début, je n’avais AUCUNE IDÉE de ce que je faisais! J’avais du mal à mette un prix sur mon travail, je n’avais pas les bons outils et je manquais clairement d’espace. Malgré tout ça, je travaillais souvent 16h par jour et les commandes rentraient à une vitesse folle. Donc d’octobre à décembre, j’ai appris très vite sur le tas!

En Janvier, j’ai ensuite été sélectionné pour faire partie de la troisième cohorte du Parcours Rémi Marcoux à HEC Montréal (un programme d’accompagnement d’entrepreneurs). À partir de là, les choses ont commencé à prendre forme. Grâce aux encouragements de mentors, j’ai développer mon idée d’entreprise plus loin que la confection de biscuits. Ma mission était enfin claire : inspirer les gens à être créatif.

C’est donc en juillet dernier, après  9 mois d’activités, que j’étais enfin prête à faire évoluer le projet. Afin de joindre mes passions pour l’événementiel et le DIY,  j’ai lancé Johanie Créative qui comprend maintenant Johanie les Biscuits (avec l’ajout du concept des Biscuits du Mois distribués et vendus de façon individuelle en points de vente un peu partout au Québec) mais également un blog, une chaîne Youtube, des tutoriels et bientôt (espérons-le!) une boutique en ligne. Mon but est donc de donner des idées et des outils pour inciter les gens à passer à l’action et à célébrer les petites et les grandes choses. Bref, de devenir une version 2.0 de Martha Stewart!

087

Quels sont les défis que tu as du surmonter lors du lancement de ton entreprise?

Comme tout entrepreneur qui démarre pour la première fois, devoir faire de grandes choses avec pas grand-chose dans ses poches, c’est toujours le plus gros défi! Aussi, même s’il se donne des cours en entrepreneuriat, c’est quelque chose que tu vis et que tu ne peux (malheureusement!) pas apprendre dans les livres. Donc pour quelqu’un d’aussi cartésien que moi, pas toujours savoir ce que tu fais et où tu t’en vas, ça peut être très déstabilisant!

Démarrer une business toute seule est aussi un gros challenge. Je dois souvent être à plusieurs endroits en même temps et je dois penser à un million de chose à la fois. Justement tout récemment (et il s’agissait d’une grosse étape pour moi!) j’ai engagé une coordonnatrice pour m’aider dans les tâches du quotidien. Enfin un deuxième cerveau et une deuxième paire de mains!

Où trouves-tu ton inspiration, et comment choisis-tu les designs de tes biscuits que tu vends durant le mois?

Je trouve souvent mon inspiration sur Pinterest (évidemment!), sur mon feed Instagram, dans l’actualité et dans ma vie en général. Je suis très fans de certaines bloggeuses américaines DIY super colorées et je m’en inspire beaucoup. J’aime m’inspirer des choses cools et au goût du jour. J’ai donc toujours l’œil ouvert pour quelque chose qui pourrait être cool à reproduire sur un biscuit!

Je m’inspire aussi des fêtes thématiques et du moment de l’année pour mes biscuits du mois et les petits événements que je publie sur le blogue. Mettons que ça ne me demande pas tant d’effort puisque c’est un peu innée chez moi décorer pour la St-Valentin, Pâques ou l’Halloween, haha!

Évidemment pour les commandes personnalisées ou corporatives j’ai moins de marge de manœuvre et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai développé le concept des biscuits du mois. Depuis le début, j’essaie de bâtir une entreprise qui offre ce que moi j’aimerais consommer, mon public cible est donc les jeunes filles de mon âge qui aime les choses colorées et actuelles. C’est beaucoup ce qui m’oriente sur mon choix de designs.

Tu vends tes biscuits par des points de vente. Combien en as-tu actuellement, et pourquoi les avoir choisis?

J’en ai actuellement huit! C’est très important pour moi que les endroits où mes biscuits sont vendus soient un bon fit avec mon brand. Ils ont donc été sélectionnés soigneusement et à date ça marche super bien! Les propriétaires sont aussi pour certaines devenues des amies, c’est donc une expérience très positive jusqu’à maintenant!

(Points de vente : Boutique Vestibule à Montréal, Boutique Krem à Pointe-St-Charles, Mikko Espresso Boutique à Hudson, Boutique le Petit Cocon à St-Jean-sur-Richelieu, Café Saint-Laurent à Boucherville, Boutique La Penderie à l’Assomption, Le lièvre et la tortue à Limoilou et la Trésorie à Sept-Îles)

088

089

Devoir gérer tous les aspects de ton entreprise, de la soumission à la production, comment arrives-tu à faire du temps pour tout accomplir?

Ça va au-delà de la soumission et la production ! Il y a aussi l’approvisionnement, le service à la clientèle, les suivis, le marketing, le site web, les ateliers, la gestion des réseaux sociaux, les rencontre, les livraisons, l’organisation d’événement et j’en passe ! Haha, bien honnêtement, je ne sais pas comment je fais pour y arriver! J’ai toujours été super organisée dans ma vie en général et on dirait que depuis que je suis entrepreneure, ça complètement pris le bord ! Étant encore la seule dans l’entreprise, je travaille à partir de la maison et mettons que ça demande encore plus d’efforts pour bâtir une routine.

Les entrepreneurs ont souvent plusieurs chapeaux, alors j’ai dû développer plusieurs skills que je ne croyais pas posséder. Par contre, pour grandir et développer le projet, il faut savoir quand c’est le bon moment pour trouver de l’aide. Afin de pouvoir faire plus de choses (et de ne pas me brûler!) comme je le disais, j’ai récemment engagé une helper. Je crois donc que c’est la première étape de construction de ma super équipe pour un jour bâtir mon empire!

En juillet dernier, lors du lancement de Johanie Créative, étant effectivement toute seule, j’ai dû faire le choix de réduire mes disponibilités de commandes personnalisées afin de consacrer du temps à la création de contenue et au développement de nouveau projet.

À quoi ressemble une journée typique?

Depuis juillet, ça a changé un peu car avant ça, je faisais littéralement des biscuits du matin au soir (parfait de TRÈS tôt jusqu’à TRÈS tard!)

Maintenant, ça varie beaucoup de semaine en semaine et ça dépend surtout de la quantité de biscuits que j’ai à produire. Ça dépend également du moment dans le mois, par exemple, les biscuits du mois sont tous préparés la dernière semaine de chaque mois, donc ma cuisine est à pleine capacité durant cette période.

Sinon, mon horaire se constitue de tâches un peu éparpillées comme répondre aux courriels, faire des soumissions, faire de la recherche Pinterest, faire de la planification de contenu, faire des projets DIY, faire de commandes, faire les courses, organiser des party pour le blogue/mes amis, rencontrer de gens etc. Bref, je travaille pas mal 24/7!

Si tu avais à donner un conseil à quelqu’un qui veut se lancer en affaires, ça serait quoi, et y a t-il quelque chose que tu aurais aimé savoir à tes débuts?

Tel que mentionnée plus haut, pendant le Parcours Rémi-Marcoux, ils nous ont fait vivre tellement de choses et rencontrer tellement de gens intéressants, que j’aurais du mal à résumer tous les amazing conseils que j’ai reçus. Je ne sais donc pas si c’est l’accumulation de ces conseils ou l’expérience de gérer une business on my own, mais ma vie a complètement changé depuis le début de l’année. (et pas seulement horaire-wise!)

Ce qui m’a probablement le plus marqué est l’une des premières activités qu’on a faites pour faire connaissance. Au cours de mon certificat, je me sentais senti très outsider et à travers les ateliers, ils nous ont rapidement fait comprendre que peu importe qui tu es et quelles sont tes valeurs, tu peux très bien réussir. La différence fera même en sorte que tu te démarqueras. Tes challenges personnels à travers ton parcours entrepreneurial seront simplement différents de ceux des autres.

Quelque chose que j’aurais aimé savoir dès le début? Puisque je considère que je suis encore vraiment au début, c’est dur à dire! Je dirais de ne pas avoir peur d’aller vers les gens. Tout est une question de contacts et encore plus dans le domaine de l’entreprenariat. Rencontrer du nouveau monde et s’intéresser au parcours des autres peut être très bénéfique autant pour le tien que pour le leur.

Mais en général, si j’ai une chose à transmettre par-dessus tout le reste, c’est : Fait quelque chose que tu aimes et soit toi-même à 100%. Tu vas tellement devoir travailler fort que si ce n’est pas quelque chose que tu enjoy au début, tu trouveras le temps et long et chances are que tu ne réussiras pas. C’est la journée où j’ai vraiment compris que c’est moi qui décide du reste de ma vie, j’ai littéralement fait un 180°. Trouve ce qui te passionne et peu importe ce que c’est, lance toi!

080
Photos: Valérie Gay-Bessette @valiegb

Vous pouvez consulter sa page Facebook et/ou son compte Instagram, et visiter son site internet: www.johaniecreative.ca

Email : johanie@johaniecreative.ca

Leave a Comment

Leave A Comment Your email address will not be published