Grind Atelier: Une école de branding pour les solopreneurs

Grind Atelier: Une école de branding pour les solopreneurs

Quand j’ai rencontré Lorena et Marjorie, j’ai tout de suite senti la chimie entre ses deux femmes d’affaires, qui se sont croisées durant leur parcours entrepreneurial. Ensemble, elles ont fondé Grind Atelier, une école de branding pour solopreneurs, afin de soutenir et aider les individus qui gèrent leur entreprise de A à Z.

L’entreprise qu’elles ont fondée ensembles s’agencent parfaitement avec mon but ultime qu’est de créer un réseau de femmes d’affaires qui s’entraident et se soutiennent au quotidien. Dans cette perspective, j’ai interviewé les fondatrices à leur bureau de coworking Lemonade situé sur la rue Mazurette à Montréal, et j’ai bien hâte de vous faire découvrir la passion qui émane de deux femmes inspirantes, de par leur mission et aussi leurs valeurs.

Ayant moi-même assisté à une de leur formation, je vous recommande fortement d’aller y faire un tour. Les exercices proposés nous permettent de mettre sur papier ce à quoi nous rêvons, de nous poser les vraies questions, et d’avoir un plan précis sur les prochaines étapes à mettre en place pour lancer son projet d’entreprise.

Le mot Grind est emprunté de l’anglais, une expression de rue qui désigne l’état d’esprit d’une personne qui travaille avec acharnement, sans relâche, peu importe les embûches du parcous entrepreneurial.

Marjorie

Parlez-nous un peu de votre entreprise; vos valeurs, votre mission et votre vision, ainsi que ce que vous offrez aux solopreneurs.

Lorena: Grind Atelier est une école de branding pour solopreneurs. Les solopreneurs sont des individus qui gèrent leur entreprise de A à Z. Notre quête est de les soutenir et les aider à travers leur parcours entrepreneurial. Nous sommes persuadées que nous arriverons à équiper tous les solopreneurs du monde entier avec la connaissance pour bâtir une marque avec succès. En effet, nous sommes des optimistes!

Marjorie: Nos valeurs se reposent sur le respect, le partage, la connaissance, l’esthétisme, l’audacité et bien sûr le fun! Car si nous nous amusons pas, on arrête tout!

Quel a été l’élément déclencheur qui a fait que vous avez décidé d’unir vos forces et lancer Grind Atelier?

Lorena: Marjorie avait perdu sa job lol

Marjorie: C’est la vie et je lui dit merci pour cette faveur!

Lorena: J’explorais plusieurs avenues au niveau du branding. Je désirait concrétiser ma passion pour le branding. Le timing avec Marjorie était tout simplement parfait! (Lorena Gros sourire)

Avez-vous remarqué un besoin pour ce type de formation?
Lorena

Lorena: Vraiment! En moyenne, 50% des entreprises ne fêterons pas leur 5ème année d’anniversaire. La cause principale de fermeture est le manque de clients. Le branding est un élément crucial puisque c’est le coeur d’une marque qui sert à attirer le client.

Marjorie: J’ajoute que le solopreneur est un groupe desservi qui ne possèdent pas les ressources ni les moyens d’engager une agence de branding. Nous sommes la solution abordable pour les venir en aide.

D’ailleurs, que veut dire Grind Atelier?

Marjorie: Le mot Grind est emprunté de l’anglais, “Grind” est une expression de rue qui désigne l’état d’esprit d’une personne qui travaille avec acharnement, sans relâche, peu importe les embûches du parcours entrepreneurial.

Lorena: Le mot “Atelier” est un clin d’oeil à la francophonie et le fait même que nous animons des ateliers.

Dans quel contexte avez-vous fait connaissance, et comment en êtes-vous venus à vous lancer en affaires ensemble?

Marjorie: Nous nous sommes croisées dans notre parcours entrepreneurial. À l’époque, Lorena avait sa boutique qui faisait pignon sur rue dans la petite Italie. Quant à moi, je vivais de mon blogue Marjorie’s Closet. Une plateforme mode et style de vie. Notre complexité s’est développer alors que Lorena avait une boutique à couper le souffle. C’était ce qu’on appelle aujourd’hui, la boutique style Pinterest. Il m’arrivait de passer des heures dans sa boutique à placoter comme des commères, rire et surtout acheter des articles pour ma maison.

Lorena: On avance quelques années, je découvre l’univers du branding et la formation en petit groupe. J’avais dis à l’univers mon désir d’un jour trouver une personne dotée d’un cerveau droit. En navigant sur Facebook, je tombe sur le profil de Marjorie. Je me rappel des fous rire, de son ouverture d’esprit et des bons moments passés en sa compagnie. Sans hésitation, je l’a contacte. Pour en faire une histoire courte, nous nous sommes données rendez-vous sur la rue Bernard dans Outremont. Nous profitons de la température clémente sur une terrasse en savourant un délicieux spaghetti et verre de vin. Je savais qu’il allait se passer quelque chose de spéciale. C’était palpable. Nous étions alignées. Quelques mois plus tard, je lui demande de se joindre à moi. Elle a tout simplement dit, oui! Comme un mariage!

Croyez-vous que vos différentes vous aident à avancer?

Marjorie: En fait, moi je suis plutôt cartésienne, structurée et orientée vers les résultats… donc un cerveau droit. Tandis que Lorena travaille avec son âme, vibre au son de la musique, s’éclate dans tous ce qui l’inspire. Elle est le coeur de l’entreprise. Le cerveau gauche.

Lorena: Awwww! Oui en effet elle est un cerveau très droit. Toutefois, son coeur est immense. C’est un défi pour elle de travailler avec une personne comme moi… j’en suis certaine. Sa passion, sa patience et sa détermination font la différence. En fait, elle est la pure représentation du squelette. Quand à moi, je suis au coeur. Sans os ni rien pour se tenir et avancer.

Parlez-nous de vos parcours personnels, vos expériences passées (Lorena: notamment avec ton commerce au détail), et les autres projets et emplois que vous avez eus au cours des années.

Lorena: Je suis diplômée de l’Université McGill en tant que travailleuse sociale. J’ai commencé mon aventure entrepreneuriale en ouvrant un kiosque d’emballage cadeau dans un centre commercial. Plus tard, j’élargit mon entreprise en inaugurant ma première boutique Lorena Rossi dans la petite Italie. J’offrais des services sur mesure tels que la création de cartes de souhaits et de papeteries. En quête de surpassement professionnel, j’accepte de relever le défi à titre de Directrice Artistique pour une entreprise internationale spécialisée en rubans et emballages.

Marjorie: Pour ma part, j’ai obtenu mon diplôme d’études d’HEC Montréal en gestion du marketing et management. J’ai lancé ma première entreprise Marjorie’s Closet un blogue mode. J’offrais des services de marketing web auprès des boutiques modes, hôtels et bars de Montréal. Plus tard, j’avais organisé des événements de magasinage éphémères. Mon petit dada! J’ai poursuivi ma carrière chez Nu.l by Vickie en tant que directrice marketing. Finalement, j’ai joint la cours des grands et accepté le poste de coordonnatrice marketing nationale pour la marque française LACOSTE.

[cresta-social-share]

Related Stories

Leave a Comment

Leave A Comment Your email address will not be published